Plan Cœur : mauvais plan

Je croyais en avoir fini avec les films et séries françaises à l’eau de rose et je pensais que c’était le cas pour beaucoup. Mais à voir le succès de Plan Cœur, la nouvelle série Netflix française disponible depuis décembre, je me suis bien trompée. Loin de vouloir imposer mes goûts en matière de cinéma (et j’ai hésité à utiliser ce mot) à qui que ce soit, j’aimerais juste soulever quelques détails qui m’ont sincèrement agacée.

J’avais entendu parler de cette série via le site Madmoizelle, un vrai pilier pour la diffusion de certaines idées féministes à mon sens, qui a éveillé de nombreuses consciences et qui continue de le faire. La niaiserie avait l’air d’être au rendez-vous, mais, accordant une grande confiance au site (et à ses auteur-e-s), et surtout n’ayant rien d’autre à faire, je me suis lancée.

CBML_102_Unit_00232_RC20181010-9993-m8k1go
Source : Netflix

Très vite après avoir commencé à regarder, je me suis rendu compte que non, la niaiserie n’allait pas être subtilement disséminée tout au long des épisodes. Elle est là, omniprésente, pesant de tout son poids sur le récit, m’étouffant quasiment. On se noie dans l’eau de rose. Tant pis me suis-je dit, il y a bien des gens à qui ça plaît, passons. Puis, au fil de mon visionnage, j’ai remarqué de nombreux autres défauts : le mauvais jeu de beaucoup d’acteurs, les innombrables incohérences, les choix scénaristiques réellement douteux (aux connaisseurs : le coup de Buenos Aires, non mais c’est une blague ?)…

Bref, cette série n’est clairement pas un joyau, ni même une pépite. Au mieux elle peut être un fond sonore agréable : la bande originale compte plusieurs chansons sympas.

Mais je n’écris pas cet article pour dire que cette série est moyenne. Non, je l’écris car elle comporte de nombreux clichés sexistes dont je pensais que le monde (du cinéma) allait bientôt pouvoir faire le deuil. Nous sommes en 2018, Madmoizelle est partenaire de la série mais ça ne suffit toujours pas : toute la série est truffée de sexisme, c’est gros comme une maison et ça ne choque personne.

[ATTENTION, SPOILERS]

L’exemple le plus frappant de ce sexisme criant est pour moi le passage où (accrochez-vous) Antoine découvre que Charlotte (sa sœur) à une aventure avec son meilleur ami (Matthieu). Antoine vire donc Matthieu du lit de Charlotte, laissant ce dernier à la rue et s’énerve contre elle. Est-ce qu’il est utile de rappeler que le fait qu’il soit le grand frère de Charlotte ne lui donne pas le droit de choisir avec qui celle-ci passe ses nuits ? Vraiment ? Qu’une femme n’a pas à avoir l’autorisation d’un homme quelque soit le lien de parenté les rapprochant, pour avoir la vie sexuelle qu’elle désire ? Mais franchement, on est où là ? On aurait pu attendre une scène d’excuse dudit Antoine, qui explique qu’il a eu tort, qu’il a (très) mal réagi et qu’il regrette ses propos archaïques et déplacés, mais non. On a seulement un « T’es un connard, mais je me suis fait à l’idée » de sa part à Matthieu, suivi d’une bise sur le front. Et le comble de l’ironie, c’est que cet Antoine il va se marier avec la meilleure amie de sa sœur Charlotte ! On croit rêver.

1
Source: Netflix

En plus de ce passage, on notera aussi le fait qu’Elsa est incapable de résister à son ex qui revient vers elle avec des belles paroles, la traitant comme un objet, sans que ça ne dérange outre mesure. Et également Charlotte qui ne peut monter son projet d’entreprise sans l’aide d’un homme, intelligent et à la connaissance affûtée du monde du marketing, comblant ainsi son manque de savoir sur le sujet. Enfin, on remarquera aussi que si Emilie est aussi horrible, c’est à cause de sa grossesse. C’est bien connu en effet que les hormones ah-la-la, ça les rend hystériques ces femmes !

2
Source: Netflix

Je ne me prête pas souvent à la critique de films ou séries, sauf quand ça me paraît utile. Et là, je crois que ça l’est. Je ne comprends pas comment ce projet a pu voir le jour, et aussi comment Madmoizelle peut en être partenaire. Cette série en plus d’être médiocre, est une honte pour moi et toutes les féministes du monde entier. Nous ne sommes pas des objets, et nous sommes lassées d’avoir à le répéter.

Un commentaire

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s